BRASSERIE ARTISANALE DE LA DIVATTE
34 Bis, Le Norestier
44450 La Chapelle-Basse-Mer

La Brasserie Artisanale de la Divatte 

L’aventure commence en 2001 lorsqu’Antoine BOUYER, l’actuel gérant de la brasserie, décide de créer sa propre bière artisanale dans l’ancienne cave restaurée appartenant à son grand-père.

La Brasserie de la Divatte voit donc le jour au 34 bis Le Norestier, à la Chapelle-Basse-Mer.      

De sa passion est né le premier brassin de la bière Trompe Souris Rousse, le 18 avril 2001. Des récompenses à deux reprises (en 2000 et 2001) lors de concours de bières artisanales françaises, sont venues couronner la saveur unique de cette bière rousse. C’est ainsi qu’est née la marque de bières artisanales de cette fameuse « petite souris » : LA TROMPE SOURIS, en référence au vieux moulin situé à 600 mètres de la Brasserie. 

Depuis, Antoine a continué de développer sa marque principale TROMPE SOURIS avec de nouvelles références. Il a aussi créé de nouvelles marques : VIEILLE TOUR et BIERES DE COLLECTION.

      

Ps : La marque VIEILLE TOUR fait aussi référence au moulin TROMPE SOURIS.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Depuis quand existe le Moulin TROMPE SOURIS ? A-t-il été incendié ou abandonné ? A-t-il eu des ailes ? A-t-il même fonctionné ?

Autant de questions qui restent sans réponses, sinon des réponses évasives plus ou moins fantaisistes, souvent même teintées de légendes…

En effet, on raconte que le moulin aurait été construit en 1884, que des contrebandiers y auraient trouvé refuge, que des faux monnayeurs y auraient imprimé des billets ! Ce qui est sûr,   c’est que les souris n’y trouveront pas le moindre grain de blé à grignoter, d’où le nom de MOULIN « TROMPE SOURIS ». Il n’aura jamais fonctionné du fait de sa proximité avec la Loire,   souvent capricieuse au printemps, lorsque la neige en amont vient à fondre. 

Pour les plus curieux, il existe même un roman L'énigme du TROMPE-SOURIS d'Henri MOSSET qui fait référence au MOULIN TROMPE SOURIS.

La Brasserie de la Divatte en quelques chiffres :

Top